Quelques prix de tableaux

octobre 24, 2011

argent

« Henner ne tient guère à l’argent, ni surtout aux jouissances matérielles qu’il procure. […] A  une richissime Américaine, qui voulait une de ses Madeleine, il n’a demandé que 15.000 francs, bien que Mlle X. l’ait engagé à se montrer plus exigeant, dans l’intérêt même de sa réputation aux États-Unis. Depuis, il a vendu, également en Amérique, la Source du dernier Salon, une Nymphe couchée, grandeur demi-nature, 15.000 francs, un petit Paysage sans figure 4.000 francs. Les prix des deux derniers tableaux [...] avaient été fixés par l’acheteur lui-même. »

(Entretiens de Jean-Jacques Henner par Emile Durand-Gréville, 27 mars 1881)