Paris et la composition

février 20, 2012 · Print This Article

« Bien des peintres, qui entendent par le mot « composition » l’arrangement de plusieurs personnages, affirment naïvement qu’Henner ignore la composition. Ils croient lui rendre justice en disant :  « C’est un peintre de morceau. » Henner : « Paris est peut-être la seule ville du monde où l’on fasse réellement de la peinture, où l’on sache que le mérite d’un tableau ne réside ni dans le choix d’un sujet émouvant ou comique, comme en Allemagne, ni dans la recherche de l’étrangeté des attitudes ou des costumes comme en Angleterre, mais dans le simple et grand parti pris des valeurs, la justesse des lumières et des reflets, la largeur et la solidité du modelé, la simplicité des lignes et des silhouettes. Et pourtant, même à Paris, combien de gens se laissent prendre par le grand nombre des figures d’une composition ! »
Jean-Jacques Henner, 6 février 1885
Extrait de Entretiens de J.-J. Henner notes prises par Émile Durand-Gréville (1925)

Sachez que le seul plus grand tableau composé avec le plus grand nombre de figures que Jean-Jacques Henner a peint est Les Naïades (au musée national Jean-Jacques Henner) :

naides_jjhenner

(C) RMN / Gérard Blot

Cet article fait référence à l’exposition présentée actuellement au musée national Jean-Jacques Henner « De l’impression au rêve. Paysages de Henner » jusqu’au 2 juillet 2012.

Cliquez ici pour plus d’informations.

Comments

One Response to “Paris et la composition”

  1. BUZZEUM » Créez vos propres tableaux au musée Henner on février 27th, 2012 22 h 19 min

    [...] en savoir plus, voici une série d’article autour de la composition de Henner : – Paris et la composition – La recherche d’un idéal – La petite [...]

Got something to say?