Séances de dessin du Dr Sketchy au musée Henner

juin 10, 2010 · Print This Article

Ancien atelier de l’artiste Guillaume Dubuffe, le musée Henner garde les traces de ces longs moments de création et de pose des modèles. La lumière se dégageant des grandes baies vitrées caressant les peaux et les créant de nouvelles nuances, les chevalets de bois robustes et les moucharabiés pour les curieux, tout est là pour faire revivre l’atelier d’artiste que ce musée a été.
Le musée Henner a aussi gardé de nombreuses citations de Jean-Jacques Henner nous dépeignant avec détail et passion les modèles qui posaient pour lui lors de ses séances de dessin dans son atelier de la place Pigalle…

« […]Ayant envie de connaître le maître et de poser pour lui, elle vint sonner à sa porte très souvent, pendant plusieurs années, dit-elle. Longtemps ce fut sans succès, car il faut sonner trois coups chez Henner pour avoir une chance d’être reçu. Enfin, soit par hasard, soit que Falguière l’eût annoncée, elle parvint à ses fins. C’est une femme peu instruite, mais très intelligente, développée par le milieu artistique dans lequel elle a vécu. D’après Henner, elle se connaît fort bien en peinture. « Mieux que beaucoup de peintres,  » ajoute-t-il. Elle se plaint amèrement de poser devant des artistes sans talent, qui « font des croûtes d’après elle ». Par contre, elle adore les grands artistes: - »Je voudrais rester tous les jours dans votre atelier, » répète-t-elle à Henner. » Jean-Jacques Henner rencontre Juana Romani le 3 juillet 1884

C’est en s’inspirant de toute cette histoire que la troupe du Dr Sketchy’s Anti Art School a crée une séance de dessin tout à fait particulière et passionnante le 3 juin dernier au musée Henner.

« Avec cela, très paresseuse pour poser quand elle n’est pas en train, et grande dévoreuse de livres. Un jour qu’Henner avait commencé une figure nue d’après elle, pendant un repos elle prit un livre, et s’obstina à lire au lieu de reprendre la pose. En vain le maître la rappelait à l’ordre; alors elle levait légèrement la tête, regardait la peinture de ses grands yeux bruns, puis se remettait à lire ! « Ne bougez pas,  » lui dit-il tout à coup à un moment où elle regardait ainsi de bas en haut, le front et les yeux moitié plongés dans l’ombre portée par ses cheveux roux en désordre. » La naissance de la Liseuse de JJ Henner

Nous avons donc proposé au groupe de la Dr Sketchy’s Anti Art School d’investir le musée le temps du vernissage de la nouvelle exposition « Henner Dessinateur ». Faire revivre les modèles, les poses que Jean-Jacques Henner a pu admirer dans son atelier de la place Pigalle, les crayons et pinceaux qui s’usent et les artistes qui s’adonnent à une création totale. A savoir que le groupe du Dr Sketchy’s Anti Art School est une nouvelle manière d’appréhender l’art à travers des séances de dessin avec modèles vivants dans un cadre historique.

Nous avons proposé aux artistes de profiter de deux séances de dessin avec quatre des modèles vivants en costumes des années 1880-1890, dans une ambiance d’atelier d’artiste de l’époque avec un accompagnement musical, prenant des attitudes fortement inspirés des oeuvres de Jean-Jacques Henner. Les artistes ont donc pu apprécier la Muse, la Bourgeoise fin XIXe siècle, l’Alsacienne ou encore la jeune femme en habit de ville. Et pour parler en termes d’oeuvres, nous avons fait revivre la Femme au parapluie, la Comtesse Kessler, l’Alsace.Elle attend, La Source, Solitude, Tête de femme au voile rouge, la Liseuse, et le tout accompagné d’un violoniste aux plus douces mélodies.

Totalement unique et inédit dans les musées français, cette soirée organisée par le Dr Sketchy nous a tous fait rêvé et voyager dans une autre époque le temps d’une effusion créatrice…

Voici quelques images de la soirée :



Vous en trouverez aussi un bon nombre sur la page Facebook du groupe Dr Sketchy’s Anti Art School Paris.

Ou découvrez ici la vidéo de la soirée :

Comments

Got something to say?